Plus l’envie, envie d’autre chose !

Bonjour à toi chère lectrice/ lecteur

Cela fait quelques jours que ce sujet me trotte dans la tête et après en avoir discuté avec des amis, je me rends compte que beaucoup se retrouvent dans cette même situation. Je trouve cela beau de pouvoir dévoiler une part de mes sentiment car je sais qu’ils vont servir à d’autres. Grâce à ce blog, je sais que certaines personnes peuvent éventuellement y voir plus clair dans leur vie, car elles ont un autre point de vue sur leur situation.

Nous sommes bien souvent dans nos sociétés modernes, dépendants financièrement de nos parents jusqu’à un certain âge. Notamment lorsque nous faisons des études et cela peut, vous le savez, durer plusieurs années. Plusieurs longues années.

Lorsqu’on se lance dans quelque chose, c’est bien souvent parce qu’on ne sait pas encore vraiment ce que l’on veut faire. Parce qu’on ne s’écoute pas vraiment non plus. Nous avons cette pression inconsciente que nous mettent nos parents en nous demandant de suivre un parcours classique. L’université, passer le bac absolument, sinon on n’aura rien plus tard. Comme si tout cela était naturel et qu’il n’y avait pas d’autres alternatives. Heureusement après avoir testé l’université pour faire plaisir à mes parents, j’ai finalement lâché très rapidement en leur disant que je ne pouvais pas continuer dans ce système d’éducation où j’avais l’impression de n’apprendre que des chose superficielles.

176205-650-1459106980-jean-jullien-27

J’ai la chance d’avoir cette année de naturopathie qui est extrêmement intéressante et qui me permet de découvrir énormément de bonnes personnes qui me correspondent de plus en plus. Et c’est magique !
Cependant mes anciens « démons » ont cette tendance à revenir, et qui n’en a pas ? Il faut apprendre à vivre totalement dans le présent car ces vieilles habitudes sont comme des TOC que l’on garde en nous et c’est une zone de confort que de les retrouver même si au fond nous savons qu’elles ne nous permettent pas d’avancer.

Une amie qui a continué cette année des études qu’elle ne voulait plus faire car cela allait contre sa façon de penser, m’a dit qu’elle les avait continué parce que son père les lui payait et qu’il était fier d’elle en voyant ses résultats.

C’est vrai que c’est une forme de pression que de savoir que nos parents sont derrière nous de façon financière, ou qu’ils cherchent à savoir ce que l’on fait. Notamment pour les personnes qui ne sont pas totalement au clair avec elles-mêmes ou qui traversent des périodes difficiles 😉

Si tu fais parti de ces personnes qui ont cette profonde envie de « tout plaquer » afin de partir en voyage à la rencontre de toi-même à travers les autres rencontres, tu devrais t’écouter. Si ça bouillonne en toi, donne toi les moyens de le faire. Même si tu pars sans trop de choses, sans trop savoir où tu vas. Tu te trouveras à nouveau sur ton chemin.
Je sais que c’est ce qui me fait vibrer et sentir vivante et heureuse d’être en vie. C’est de voyager et de rencontrer des gens qui m’ouvrent leur porte et leur univers sans condition, sans demander quoi que ce soit en retour. Cela nous apporte autant à tous les deux.

Ce qui me rend un peu triste, un peu dépitée, un peu en colère parfois dans ces sociétés modernes, c’est cette division tout de même très palpable malgré notre entourage et nos amis. Cette division, ces longues rues pleines de béton, ces commerçants peu souriants pour la plupart (oui il y en a heureusement), cette grosse consommation d’objets absurdes dont nous n’avons pour la plupart pas du tout besoin. Ces factures qui n’en finissent pas, ces taxes qui augmentent toujours plus, mais heureusement, heureusement il y a la télévision dans la plupart des foyers qui permet aux gens de ne pas trop réfléchir à tous leurs vrais problèmes et les révoltes qui auraient été faites si nous n’étions pas si occupés derrière nos écrans.

Ce n’est pas une vision négative que je veux te donner, mais simplement une réflexion. Aujourd’hui je ne me sens pas à ma place dans la grande ville. J’en cherche une plus petite, à taille plus humaine, je cherche aussi carrément à m’en aller loin dans un ashram et y vivre quelques temps afin de régler quelques choses avec moi-même que je ne veux pas régler ici. Je veux m’échapper de ce stress quotidien qui se ressent dans les transports, de ces foules de gens dans les rues qui se ruent dans les magasins pour trouver le derniers vêtements en solde.

Aujourd’hui je me sens bien décalée car cela fait longtemps que je n’achète plus de vêtements mais ais plutôt tendance à les commander en ligne dans des boutiques qui les font elles-mêmes en France avec des matériaux naturels. Je mange quand je le peux organique car c’est ce qu’il y a « normalement » de plus normal mais aujourd’hui on semble avoir oublié que c’est absurde de manger des produits qui nous apportent la plupart des maladies modernes que nous trainons comme le cancer.
Aujourd’hui on pense qu’on s’est toujours soigné avec des médicaments et qu’avant les gens mouraient jeunes simplement parce qu’ils n’en avaient pas.
C’est pour cela que je trouve ça si important de voyager. On découvre alors d’autres alternatives à nos consommations, à notre façon de voir les choses. Et ça fait un bien FOU.

Je vous envoie plein d’amour à travers ces messages, et passez une belle journée ou une belle soirée♥

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s