Interview avec Sarah : la voyageuse « fauchée »

Coucou tout le monde ! Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter l’interview avec Sarah, l’aventurière « fauchée, mais tellement riche d’un certain côté !
« J’ai vingt-deux ans, aucun diplôme, ni aucune possession quelle qu’elle soit. Pas de permis de conduire ni de logement fixe. Pas d’argent à la banque ou de projet rentable à long terme. Pour n’importe quelle personne posée, je suis l’exemple parfait de la branleuse irresponsable, de la hippie qui se mordra les doigts plus tard. »

Lorsque j’ai lu ces premières lignes et que j’ai continué ma lecture sur son siteweb, j’ai eu un coup de coeur pour cette âme vagabonde qui a osé casser la routine habituelle, le chemin « moutons » si je peux me permettre cette expression, que nous empruntons presque toutes et tous.
« Je n’ai jamais compris pourquoi je devrais trimer cinquante ans pour un patron qui ne m’estimerait même pas. Au nom de la bienséance ? Ou alors pour la sécurité ? Je sais que je peux compter sur moi, et même sur des inconnus. Elle est là ma sécurité. »
C’est une très belle découverte. J’adore ses points de vue, ce qu’elle fait, le fait qu’elle soit en décalage avec nos sociétés modernes, le fait qu’elle ait trouvé comment vivre la vie qu’elle veut vraiment, qu’elle soit dans la confiance de la vie, et qu’elle n’écoute pas celles et ceux qui peuvent lui dire qu’elle est dingue. C’est grâce à ces personnes que nous voyons les champs des possibles.
Merci Sarah d’avoir répondu à mon mail, à mes questions, et je te souhaite du bonheur et toujours de belles découvertes
21231663_2052663284965287_213045217026678204_n.jpg
Coucou Sarah ! Tu es plutôt connue maintenant sur les réseaux comme la voyageuse qui est partie voyager sans argent. Des magasines , des sites web parlent de toi, c’est fantastique !
Peux tu nous dire où tu te trouves en ce 19 octobre 2017 ? Parles tu le français autour de toi ?

 Holà Sara. Il m’a fallu une semaine pour avoir le temps de te répondre, du coup on est le 26 octobre. Je suis dans un petit village du Panama, pas loin de Palmira. Je fais du volontariat dans un projet que j’ai trouvé sur WorkAway, et qui consiste à travailler avec les tribus du coin. Je vis dans un camp avec d’autres volontaires. Autour de moi ça parle espagnol surtout, mais aussi anglais, français et un langage indigène.

 

Durant tes nombreux voyages, as tu assisté à des sortes de rituels/ des expériences plus spirituelles qui te faisaient sortir du quotidien matérialiste (sans pour autant l’être , on ne peut pas dire que tu sois matérialiste j’imagine !)

 Je n’ai encore jamais participé à aucun rituel durant mes voyages, mais je crois que je suis dans le bon coin pour ça. Affaire à suivre ! Mais pour le coup c’est vrai que je ne suis pas quelqu’un de matérialiste. Tout ce que je possède tient dans mon sac à dos de 25 litres, j’ai les deux mêmes t-shirts depuis mon départ il y a onze mois, le même pantalon depuis quatre ans…

 

Beaucoup de personnes doivent t’écrire chaque jour. Quel est ton rapport avec internet ? L’as tu sur ton portable tout le temps ou seulement lorsque tu le peux ?

  En fait, je n’ai pas de téléphone portable, ce qui fait de moi quelqu’un de peu connectée. J’ai un notebook que je sers pour écrire. Quand je suis posée quelque part, j’ai le temps de répondre. Mais quand je suis sur la route je ne me connecte pas pendant des jours, et ça ne me manque pas le moins du monde.

 

Quelle est ta couleur préférée en ce moment ? A t Elle changée depuis que tu voyages ?

 Jaune ! Ça a toujours été le jaune 

 

En regardant ta façon d’écrire, je me suis sentie petite , toute petite ! Je pense savoir ce que tu ressens car j’ai parfois fait des voyages sans argent complètement à l’aventure et le sentiment est magique, on s’ouvre aux autres. Quel est ton rapport en général avec les personnes de ton âge ? Te sens du en décalage ?

 

 De manière général je me sens en décalage avec les gens qui vivent en ville, qui ont un travail, des enfants, des voitures, un chien… Nos pensées, nos activités, nos aspirations sont rarement les mêmes. Aujourd’hui j’ai 23 ans, la plupart de mes amis sont plus vieux que moi, mais certains jeunots me surprennent et je les adore. C’est plus une question de mode de vie que d’âge j’imagine.

 

Peut on dire dans un sens que tu te sens plus dans la réalité depuis que tu voyages ? Pourquoi selon toi si c’est le cas ?

 

 Je crois que je me sens plus (d’avantage) dans la réalité, au contraire. Les choses autour de moi font sens, j’ai du temps pour penser, pour comprendre les fonctionnements de la nature, de mon corps, je me sens mille fois plus connectée à mon univers.

Mais je joue sur les mots, je comprends bien le sens de ta question. Je suis complètement déconnectée de mon ancienne réalité, de la surconsommation, du travail, des réseaux sociaux. On m’a expliqué Snapchat et Tinder cette année… Depuis trois ans je pars, et je reviens. Et quand je reviens les choses sont tellement différentes et ont tellement ‘’progressé’’. Ça me dépasse un peu parfois.

20690167_2044332962464986_437130359097068528_o.jpg

 

En voyageant sans argent je me suis rendue compte que tout était possible et que la confiance en la vie devient immense. Est ce le cas pour toi ? Quel ressenti as tu par rapport à cela ?

 J’en suis arrivée à la même conclusion. TOUT est possible si l’on s’en donne les moyens, la vie peut être belle et bien faite quand on lâche prise. À chaque fois que j’ai vraiment besoin d’un truc, je le trouve. Je galère très peu contrairement à ce que l’on peut croire.

 

De quel signe es tu ?

 Vierge ascendant Lion.

vierge-ascendant-lion

 

Quelle vision as tu des sociétés modernes aujourd’hui ?

 Je la trouve assez triste. Je ne comprends pas tout. Je crois que j’ai assez craché dessus dans mon article : http://laventurierefauchee.com/voyage-et-liberte/ mais je me soigne gentiment. Il y a des belles choses à faire, la technologie et le progrès apporte beaucoup de bon aussi. Tout est une question d’équilibre, et je cherche encore le mien. Sur la route.

 

Si tu pouvais faire passer un message à l’humanité entière maintenant, tout de suite, quelque chose qui te tienne vraiment à cœur, qu’est ce que ce serait ?

  Que l’amour est la chose la plus importante au monde. Que l’égo, la peine et la peur ne sont pas irrémédiables, qu’il est possible de vivre de grands bonheurs, malgré toute l’horreur que l’on a pu connaître. J’aurais envie de dire qu’on nous bourre le crâne de plein de connerie depuis toujours, mais qu’on a une bien plus belle vérité en nous, si on se donne la peine de regarder. Que ce n’est pas trop tard, et qu’il existe encore beaucoup de beauté pour lesquelles ça vaut la peine de se battre. En gros, je dirais que l’âme devrait toujours garder sa porte entrouverte.

 

Lien vers son site web

11028356_1688314101400209_8950229279648670205_n.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s