Je me suis fait voler dans la rue : éxperience 666

Lorsque quelque chose nous arrive, il y a deux manières de réagir : s’apitoyer sur son sort ou s’en servir pour évoluer et faire autrement.

Hier soir alors que je rentrais d’une belle journée, j’étais au téléphone avec des amies. En passant dans une grande avenue que j’emprunte tous les jours, j’ai eu pendant une seconde une peur qui venait en direction de deux jeunes qui étaient un peu plus haut sur le côté. Honnêtement j’ai presque tous les jours ces peurs là qui me viennent lorsque je croise un homme dans la rue le soir. Pas tous les hommes me font cette impression heureusement mais beaucoup. Un regard trop appuyé, quelqu’un qui se trouve derrière moi etc… Bref, ces deux jeunes semblaient normaux mais j’aurais dû écouter cette fois ci mon intuition et ranger mon portable car…

Zoop, l’un me tenait fermement et rapidement avec ses bras pendant que le plus petit m’arrachait le téléphone de la main. J »ai reçu un coup, rapide aussi, et je les ai regardé s’éloigner en criant « Sérieusement là ?? ». Ils se sont retournés avec le sourire aux lèvres et ont disparu. je n’ai même pas cherché à les suivre, ils couraient trop rapidement pour moi.

Sur le coup je me suis sentie chanceuse d’être en vie, je me suis même dit « Ca va me faire une éxperience d’être sans portable. Je n’avais plus les réseaux sociaux, maintenant je n’ai plus de portable ! »

J’ai tout de suite cherché un poste de police. Mon humeur ne variait pas trop les premières minutes: j’étais euphorique et je sentais que je pourrais enlever la tête du prochain qui chercherait à m’embêter.
Puis en sortant du poste, j’ai eu peur. Des hommes, partout. Je les trouvais menaçant. Comme tous les soirs en fait, mais cette fois ci c’était bien plus présent.
J’en profite de cet article pour parler entre les lignes de toutes ces femmes qui sont victimes des agressions, voire pire, ou simplement de regards trop appuyés comme si nous étions des proies. C’est exactement comme cela que je le ressens. Vous n’imaginez pas ce qu’une femme peut faire lorsqu’elle se sent menacée : changer de destination et faire un immense détour, se mettre à courir à toute allure, parler fort au téléphone comme s’il y avait quelqu’un au bout du fil…
Une fois j’ai demandé à deux gars sympa de me raccompagner chez moi tant j’avais peur.

Ce genre de situations est assez ridicule et ne devrait pas se produire.

Le harcèlement se produit dans toutes les villes mais dans certaines encore plus que dans d’autres. Je ne me suis jamais sentie en grand danger sur Marseille, mais beaucoup plus que dans certaines villes allemandes ou d’autres villes françaises.

eccd660e2dd5796cc9ba1dab216cda91

EH OUIII, ce sujet n’est pas le plus joyeux et c’est pourtant si important d’en parler !

Je vous parle à travers tous ces articles de ces moments magiques que je peux passer, des personnes magnifiques que je rencontre (des hommes aussi, tout plein, heureusement !), des éxperiences, je vous partage de belles interview…

Et je profite de cette pas très bonne expérience pour vous parler de cela. Du harcèlement, j’imagine que toutes les femmes en ont connu, sans exception. Je peux souvent en discuter avec des amies et il arrive des choses assez dingues.
Je me demande honnêtement comment certains hommes en arrivent jusque là : harceler des femmes, les traiter sans aucun respect, commettre des actes affreux, révoltants. Des choses qui m’échappent complètement .

Il arrive beaucoup de fois que des jeunes m’interpellent, mais je sens que ce n’est pas méchant, ils veulent frimer devant leurs potes ou simplement ont envie qu’une fille leur sourit, ou ont-ils certainement leurs raisons inconscientes ! 😉
Cela ne me dérange pas tant que ça, je trouve cela même amusant mais j’avoue avoir toujours des pensées pas très sympa à ces moments. Je me dis « Ils n’ont rien d’autre à faire ? » « C’est quoi cette façon de traiter les femmes ? » et j’ai bien envie de les envoyer contre un mur, en mode dragon ball Z, sans aucune exagération !

800_4a1b40d6387f353a1145fd8892931077

Mais lorsque ce sont ces regards appuyés, je vous jure qu’on se sent comme des poules prêtes à se faire trancher la gorge. Dans un abattoir. Gore. Berk.

Je viens d’y penser juste avant de publier cet article et en tombant sur une image de bande dessinée, de plusieurs situations dont une dans un bus, où un homme me touchait les fesses avant de monter dans le bus, puis dedans. Les deux premières fois je n’ai pas fait attention car il y avait beaucoup de monde et nous étions tous serrés, la troisième fois je me suis retournée en lui lançant le regard le plus noir que je pouvais. Il a répondu « J’ai pas fait exprès, pardon ». Oui évidement. Tu ne connais pas encore l’anatomie d’un corps humain. Haha. Ha….tumblr_o28auz0f9n1sy17tso1_1280

J’imagine bien que les hommes qui lisent mes articles sont des gens respectueux, des hommes bien, de vrais hommes ais-je envie de dire 😉

Je vous souhaites à toutes et à tous une merveilleuse semaine. Si vous avez une éxperience à partager, n’hésitez pas à en parler en commentaire !♥

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s