Non classé

Vivre un « avortement » : si tu es passée par cette etape, cet article est pour toi 

Le mot « avortement » m’a toujours répulsé. C’est comme un gros mot, une chose terrible.Ce qui peut l’être, comme cela peut ne pas l’être.
Comprends bien que je vais te parler de mon point de vue, par rapport à ce que j’ai vécu.

Je pensais que je n’allais pas écrire dessus parce que c’est « trop intime », voire « tabou ». Mais les tabous sont des limites que nous nous mettons à nous mêmes.
Après avoir lu une autre partie du livre de Dr. Wayne Dyer sur la conscience, je me suis rendue compte qu’à un instant précis, alors que je me demandais ce que je pouvais faire pour aider d’autres personnes, j’ai visualisé que j’écrivais cet article. Alors naturellement, j’ai écouté mon moi intérieur et me suis mise à écrire.

Le sexe, l’avortement, les religions… Pourquoi tout cela est il encore tabou à cette époque ?
Nous avons toutes et tous la réponse en nous 😉

***

 

L’avortement et notre vision par rapport à cet acte

Du moment où j’ai appris qu’il y avait un potentiel foetus dans mon corps au moment où j’ai pris ma décision finale, je me suis posée beaucoup de questions. C’était un peu la bataille dans ma tête entre mon coeur et ma raison, et finalement mon coeur qui pour une fois, n’avait pas le dessus sur ce que j’appelle la « raison ».Oui j’imaginais la vie que je pourrais avoir, les aides que je pouvais toucher et le fait que je pourrais vivre, difficilement financièrement parlant, mais vivre quand même.

Et puis j’ai pensé à tous mes projets et quelque chose me disait, comme une forte intuition que ce n’était pas du tout le bon moment pour le garder.
J’en ai parlé à quelques amis proches et j’ai eu droit à toutes sortes de réactions différentes. Des réactions sans jugement, qui me demandaient comment je le vivais et ce que j’allais faire, et des réactions où ces personnes avaient semblé oublié que ce n’était pas à elles que ça arrivait, mais à mon corps.
Partager cette éxperience avec certains de mes amis proches m’a permis de me rendre compte de leur amour inconditionnel et de leur non jugement, et cela m’a fait chaud au coeur. Je me suis aussi rendue compte que j’avais une capacité à pardonner de plus en plus grande, malgré le fait que je me sois éloignée d’une ou deux personnes après quelques réactions très virulentes et dans un jugement bieeen profond.

J’écris et article, je m’ouvre à toi, à vous, afin je l’espère que cela puisse en aider une voire deux, voire plus… 🙂  Je sais que certaines femmes le gardent pour elles, que certaines femmes doivent traverser cette épreuve seule, qui laisse toujours une marque, plus ou moins grande ou petite selon la façon dont nous avons gérer la situation.
Encore une fois tout est une question de point de vue, et sache que personne n’a le droit de te juger sur ta décision finale. Ni tes parents, ni tes amis, ni ton compagnon.
Cependant garde en tête que cette situation se crée à deux et que la personne avec qui tu l’as conçue a évidemment son mot à dire. Si tu te sens assez forte pour accepter la décision de ton compagnon et continuer avec lui, avec ou sans un potentiel bébé, tu y arriveras et tu passeras cette épreuve avec son soutient.

20171228_162147-01.jpeg

C’est une décision qui change une vie. Une éxperience qui peut être merveilleuse mais encore plus si tu es prête à l’accueillir, si tu te sens à l’aise dans ta carrière, financièrement, encore mieux si tu as quelqu’un à tes côtés pour s’en occuper et lui inculquer des valeurs féminines et masculines.
Et puis même si ce n’est pas le cas tu peux le garder.
Et puis même si c’est le cas, tu as le droit de ne pas le garder.

°°°

J’ai eu la chance de pouvoir discuter avec deux amis qui pratiquent la religion catholique assez profondément. Ils m’ont donné leur point de vue avec respect même si nous n’avions pas exactement la même façon de voir les choses. Cependant cela m’a soulagée encore une fois car plus j’échange avec des personnes différentes, plus je me rends compte que nous ne détenons pas la vérité absolue et que nous ne savons pas exactement dans toutes les situations ce qui est « bien » ou ce qui l’est moins.
J’ose avancer que tout ce qui est fait par amour et avec amour est bon, et tout ce qui provient de la peur est moins bon. Mais pas forcément mauvais.

J’ai vécu une semaine forte en émotion après l’avoir appris,j’étais un peu perdue, puis peu à peu à force d’en parler et d’être soutenue, j’ai pu traverser cette épreuve sereinement. Aujourd’hui je suis contente avec la décision que j’ai prise et je pense que rien n’arrive juste comme ça. Il y a une raison certaine, pourquoi maintenant, je ne sais pas encore.

J’aime à penser que l’univers travaille de concert (Oh yeaaah rolling stones) avec nous et nous aide si nous demandons de l’aide et si nous matérialisons nos pensées comme nous le pouvons, à notre échelle, à notre propre conscience.

Si l’une de vous a besoin d’échanger sur ce sujet vous pouvez m’écrire dans la rubrique « Contact » et je répondrai rapidement.

Je te souhaite une excellente journée et si tu vis cette situation maintenant, écoute toi toi même. C’est ton corps, il n’y a que toi qui puisse prendre une décision.♥

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s