Non classé

C’est toujours le bon moment pour VIVRE !

Elle s’appelle Sarah, aujourd’hui elle a entre 22 et 23 ans et elle a fait le tour du monde. Elle a écrit un texte qui parle de son départ, de son enfance, de son rapport à l’école, aux autres, au manque de sens, au vide qu’elle ressentait durant toute sa vie. Et puis un jour elle est partie et elle a recommencé tant cette énergie de liberté était merveilleuse.
Découvre son article ICI
Découvre notre interview ICI

J’ai découvert son blog il y a un moment maintenant et c’était juste avant que je parte de temps en temps quelque part, sans vraiment de but précis ni trop d’argent. La dernière fois que je suis partie comme ça, totalement à l’aventure, c’était sur Bordeaux. j’avais très envie de visiter la ville et de me laisser porter. J’avais un peu peur quand je suis arrivée en car là bas car je n’avais vraiment aucun plan. Je me sentais un peu perdue, mais heureusement la ville tellement jolie, m’a vite transportée.

Je me suis connectée sur couchsurfing et ais trouvé rapidement quelqu’un qui m’a hébergé chez lui tout un weekend. J’ai découvert sa vie de famille, ait passé quelques nuits chez ses grands parents et on a même fait de l‘accro yoga. Ses grands parents habitent un village magnifique, presque magique, tout près de Bayonne. Un village tout blanc, littéralement. Toutes les maisons sont d’un blanc éclatant et c’est une fierté qu’a cette petit communauté que de garder les maisons aussi blanches que les dents dans les pubs télévisées.
J’avais juste demandé de quoi dormir et on a pris soin de moi tout le weekend. Repas, couchette, balades au bord de la mer, marché, rencontre avec une fille top, fan de yoga également… C’était vraiment magique.

Je vous jure, que jamais de ma vie je n’ai ressentit une telle sensation de gratitude, de liberté, de grâce. Un moment béni comme on pourrait dire. C’était vraiment magique. J’ai ressentit ça lorsque je me suis éveillée le matin, dans l’une des nombreuses chambres de la maison, que le soleil commençait à se lever doucement et qu’il faisait encore frais au dehors. Il y avait une légère brume et une vue magique sur le jardin, la piscine, et l’horizon. La campagne, verdoyante, si verte.

IMG-20170902-WA0008.jpg

 

Une photo vaut mille mots !
C’était un peu comme un éveil, comme le sensation de savoir qu’on est tous connecté les uns aux autres, que nous avons « besoin de peu pour être heureux » (oui je sais vous avez aussi eu la chanson de Baloo). La famille, les amis, la communauté, l’entraide, faire ensemble, regarder ensemble, la bienveillance. Les choses essentielles, pour que tout marche, pour que tout fonctionne, que tout s’enrôle finalement bien. C’était vraiment merveilleux.
Finalement je n’avais pas vu Bordeaux tant que ça, mais j’avais visité Bayonne, une charmante ville que je ne pensais pas découvrir, ainsi que Briscous, ce village blanc dentifrice.

***

Faire du stop en Corse aussi a été une superbe éxperience. Nous n’avons pas attendu longtemps avec un beau sourire et de grands mouvements.

« Je n’ai jamais pris personne en voiture. En voyant votre sourire, ça m’a donné envie ! », les mots de notre conductrice d’une ville à l’autre. Elle nous avait conduit jusqu’à un bateau que nous venions de trouver quelques minutes plus tôt sur Airbnb pour le soir. Je vous le dis tout de suite, ça a été l’une des plus petites nuits de ma vie. l’eau rentrait de partout et ce soir il avait plu très très très fort. Horrible. Mais ça fait des souvenirs.

On se sent tellement en vie ! Encore plus quand on part seul(e) à vrai dire. A deux c’est différent, on se laisse un peu moins porter peut-être, ce n’est plus notre propre expérience. Alors que seule, on doit se débrouiller seule mais avec l’aide des autres, des inconnus, de futurs amis potentiels. Et ça c’est carrément magique, c’est génial, on est complètement libre de partir quand on veut, d’aider, de coopérer, de se lier, de rester plus longtemps…

C’est le genre d’expérience où on vit vraiment. Tu vois ce que je veux dire hein ? On ressent souvent ça quand on est ado parce qu’on fait de nouvelles expériences tout le temps, et tout au long de sa vie mais on peut toujours en faire de façon plus intense, plus loin, seule, comme on veut. En voyage il y a toujours de nouvelles fois, des « premières fois ». Toujours, tous les jours, quad on se laisse porter par la vie. Et là on sait que quoi qu’il arrive, la vie nous le rend bien lorsqu’on lui fait confiance. Elle met les bonnes personnes sur notre chemin. Parfois elle nous teste un peu et nous laisse poireauter, voire carrément dans le caca, mais ça finit toujours par s’arranger quand on allait juste baisser les bras.
En tout cas je n’ai jamais été déçue, toutes ces éxperiences étaient magiques et très enrichissantes. C’est un sport, il faut s’exercer souvent pour ne pas perdre ce beau sentiment, mais aussi cette humanité grandissante.

Quand on voyage comme ça, je te jure, tu n’as plus envie de regarder la télé quand tu rentres, parce que tout ce que tu entends et ce que tu vois, ce ne sont que les aspects pas cool de ce qui se passe, mais à côté de ça… Oui à côté de ça tu as TELLEMENT de belles choses qui arrivent !
Oui tu verras encore des connards siffler des filles de leur voiture, tu verras encore des mamans frapper leurs enfants en les insultant dans le bus, tu en verras des choses qui ne vont pas te plaire et qui vont tout te faire remettre en question.

Mais SI tu voyages, alors là, si tu te lances dans la vraie aventure, pas les hôtels à 80 euros la nuit, mais les auberges de jeunesse, dormir chez l’habitant, le couchsurfing, alors là tu vas connaitre des moments magiques, comme toute personne l’ayant fait. On rapporte tous ce magnifique sentiment de liberté et de gratitude, mais aussi de confiance en la vie.

Quand je suis rentrée à plusieurs reprises de ces expériences, j’avais envie de moins. Moins consommer, moins de choses à la maison, encore plus de naturel, de vrai, de biologique, de seconde main. je ne me disais plus que ça craignait de s’habiller avec des vêtements déjà portés. maintenant j’adore ça et je les préfère largement aux vêtements neufs. D’ailleurs toi qui lis ces lignes (une femme si possible !), si tu veux te débarrasser de fringues, montre les moi avant ! 😉

Je vous embrasse bien fort sur les joues hamstérisées après une opération des dents de sagesse. je ne viens pas d’en avoir mais je pensais à Hamtaro. Voilà.

DES BISOUS

SaraIMG_20171014_223919

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s