Non classé

Lettre d’amour à l’adolescence

1h12.

Aujourd’hui j’ai repensé plusieurs fois au lycée, au collège. Finalement, ce n’est pas si loin ! Il y a encore deux ans je passais le matin devant l’école, je disais bonjour à pas mal de monde. On se plaignait des cours à venir, on parlait des uns et des autres, des professeurs…
Il suffit de ne pas suivre le parcours « normal » pour se sentir très rapidement en décalage. Qu’est ce qu’on peut changer rapidement en sortant de ce système ! On ouvre très vite les yeux sur différentes réalités, on tâte le terrain, doucement, parfois brusquement, d’un nouveau monde.

Je peux parler uniquement de mon point de vue car l’adolescence est vécue si différemment par chacun. Comme nos vies d’ailleurs, mais on se retrouve pas mal en certains points une fois que cette tumultueuse période passe.

FB_IMG_1472572910991.jpg
Camping dans le désert

C’est quoi d’ailleurs l’adolescence ? Pour moi c’est un espace d’émotions et de créativité. Une période bizarre, où on fait face en une minute à la joie de vivre, puis à l’envie de partir, de déguerpir.

 

On a envie de se casser, d’être loin de nos parents, d’être « libre ». Oui mais c’est quoi être libre ? 

C’est quoi ?

Être libre c’est partir avec un sac, c’est voyager, tomber amoureuse, rencontrer de nouveaux amis, faire la fête, lire sous un arbre, regarder les étoiles défiler, un envol de papillons…

Être ado c’est écouter Linkin Park, crier dans sa chambre « the face inside in right BENEATH MY SKIN ».
C’est écrire dans un journal ce qui s’est passé la journée, c’est faire des rêves parfois morbides, parfois féeriques. C’est tomber amoureuse souvent, et ne pas savoir finalement ce que c’est d’être amoureuse. Mais le coeur est là, à fleur de peau pourrait-on dire, il bat tout le temps.

Être ado c’est se rendre compte que l’on a un corps, qu’il nous différencie des autres, qu’il faut en prendre soin. C’est se soucier encore plus de son apparence et se chercher. Différents styles vestimentaires, de nouvelles coupes de cheveux (hommage à la période de la coupe Justin Bieber).

2010-08-06.21.Colleville_Sara
Eh oui ! 

On se maquille, souvent trop, on met nos seins et nos fesses en valeur, parce qu’on ne sait pas trop pourquoi mais on veut vraiment attirer les sexe opposé. Ou le sien. Ca dépend.
Être ado, c’est faire sa/son rebel(le). C’est parfois se montrer impoli envers un adulte, mais parce qu’on veut être respecté nous aussi.
Être ado c’est…

Les soirées, l’alcool, bien souvent. Pas partout, pas pour tout le monde. C’est aussi rester dans sa chambre à lire, à écouter de la musique classique, à rire ou à pleurer sur son oreiller. Être ado ça peut être joyeux, mais ça peut aussi être tumultueux.

Être ado c’est ne pas se soucier de sa santé parce qu’on verra plus tard et on est tellement jeune, on a tellement le temps devant nous ! Parce qu’à cette époque ça ne défile pas encore trop vite, d’ailleurs on aimerait en avoir fini avec le Bac déjà parce qu’on veut être « libre » , encore et encore !

Les soirée entre potes, avec tous ces gens, ces amis très proches et tous les autres avec lesquels on délire bien en soirée mais on ne sait vraiment pas si on leur parlera le lendemain.

L’adolescence, toutes les premières fois. Couple, rupture, intoxication des poumons, du foie (la naturo qui revient sur le cheval en herbe attention).

Le coeur qui bat quand tu le vois, les papillons qui décollent dans tout ton corps lorsqu’il part. Lorsqu’elle te regarde.
Être ado c’est vouloir braver les interdits, c’est vouloir comprendre, demander pourquoi, sans cesse, demander pourquoi les adultes ne sont pas mieux que nous, pourquoi les adultes pleurent, pourquoi ils ont des soucis, pourquoi ils sont fatigués…?

IMG-20151010-WA0009
Projet « malade mental » cinéma #RpzFernandez

Bientôt 21 ans, et je me dis « wow déjà… » et pourtant je sais, je sais que c’est jeune pour toi qui en a peut-être 30, 40, 60 ! Mais sais tu que déjà à 20 ans tu sens cette petite différence, ces choses qui changent en toi, dans ta tête, comment le monde qui t’entoure te formate, et comment souvent, tu te prends à te laisser entraîner comme un mouton par ce mouvement morne.
Heureusement à chaque période ses éveils, et à la vingtaine c’est un tout autre éveil qu’à l’adolescence. C’est une rébellion calme et plus réfléchie. C’est une meilleure compréhension de la société et de la complexité des émotions humaines, que tu traverses certainement en ce moment-même.

C’est cette période où tu repenses à ton corps, et tu te demandes ce que tu pourrais faire pour être au top.

Malgré tout ce que je connais aujourd’hui sur la santé, je repense avec un sourire énorme à toutes ces soirées où l’alcool était beaucoup trop présent. Où les joints se passaient de main en main, où les fous rires fusaient, où les musiques tanguaient nos corps enivrés.
Ces soirées où on échangeait nos premiers baisers, où tout le monde s’esclaffait autour, où on chantait, où on courait au milieu de la route vide au petit matin, en hurlant à s’en cracher les poumons.
Ces groupes d’amis, ces gens qu’on voit tous les jours, ces amies incroyables, ces amies qui sont dans nos coeurs mais avec qui nous ne sommes plus sur la même longueur d’onde.

L’adolescence ce n’était absolument pas de tout repos mais jusqu’à présent ça a été la meilleure période de ma vie, autant en émotions qu’en expériences, qu’en imagination et en fous-rires.

FB_IMG_1472573221858

Aujourd’hui j’accueille la vingtaine pleinement, une nouvelle ère pleine de surprise, car aujourd’hui, je remercie de tout coeur mes parents pour tout ce confort, cette enfance et cette adolescence, et pour les choses à venir, et je regarde droit devant les périples, les aventures, les rencontres et les voyages.

Souviens toi que, en fait, chaque âge nous enseigne quelque chose de nouveau. L’innocence de l’enfance, l’éveil de l’adolescence, les remises en question, le début de sagesse de la vingtaine. Mais comme une poupée russe, il faut garder toutes les parties précédentes en nous, si tu ne veux pas finir comme toutes ces personnes derrière un bureau avec leur bagel, une cravate et un rire à 500 euros… (clin d’oeil).

Bon et pi toi, si t’es encore dans cette folle période, KIFF LA BIEN POUR NOUS JUSQU’AU BOUT OK ??

Plein d’amour, de nostalgiiiiiie (algie c’est la douleur, maintenant tu le sauras !!)

 

Sara, ptite humaineFB_IMG_1472573117777

3 réflexions au sujet de “Lettre d’amour à l’adolescence”

    1. Super ! Tu as quel âge ? C’est chouette si ça te parle , l’adolescence a été une période géniale et difficile en même temps pour moi ! En tout cas c’est une sacrée période haha ! On pense qu’on ne va jamais en sortir

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s