Non classé

Comment surmonter tes « faiblesses »

Coucou toi ! Bonjour/bonsoir à toutes et à tous

Ce soir, un sujet particulièrement important et qui a toujours été d’actualité d’après les livres d’histoires, les films anciens et récents, l’ambiance dans les écoles et toutes les institutions.

Musique écoutée :

 

Nous vivons dans un monde largement en compétition depuis l’enfance. Cela commence par les notes à l’école, qui portera le plus beau vêtement, la plus belle coiffure, le plus beau faciesse (je pense que l’orthographe du mot n’est absolument pas respectée). Jugement sur jugement, on ne nous apprend que très rarement la bienveillance. Étonnement c’est un concept pas si vieux que ça pour moi. J’ai entendu vraiment parler de la bienveillance il y a deux ans de ça. J’ai eu des cours dessus, et j’aurais voulu les avoir beaucoup plus tôt. J’aurais voulu que tout le monde l’ait eu à l’école.
Tant de matières qu’on devrait rajouter dans les écoles, voire remplacer certaines matières avec.

On compare les notes, on stress, on se dit que nos parents ne vont pas être content de nous parce qu’on est dans les trois derniers avec…13 de moyenne. Et encore, même avoir 17 ce n’est pas bien, parce qu’on ne connait pas tout le cours par coeur, sur le bout de ses doigts.

Heureusement que le monde change et s’ouvre, en conscience, plonge dans l’inconscient pour en faire sortir toutes les toxines enfouies.
Aujourd’hui enfin, on commence à se demander si ce serait mieux, peut-être, de ne plus mettre de notes, d’avoir un autre moyen d’évaluer, d’enseigner, de profiter des pauses, d’éveiller les enfants à plus d’amour, de coopération.

Il y a ceux qui pensent que tout est compétition, que la nature se bat tous les jours, chaque minute pour gagner contre une autre espèce.
Il y a ceux qui savent, qui pensent, qui aiment à penser que la nature est coopérative et que tout est parfait, naturellement. La seule espèce qui sort du lot ce sont les humains. Les humains qui inventent des choses dites contre natures, des choses chimiques, des choses qui ne font pas QUE du bien.

dpaphotosthree024431-3235973.jpg

***

Alors, dans ton monde, ce monde, notre monde de coopération à venir, qui est, comment surmonter tes faiblesses ? Ce que tu appelles tes faiblesses, ces choses qui sont moins bien que les autres, ces choses qui te rabaissent par rapport à d’autres ?

C’est si simple et si beau à la fois : Pense en terme de différence, non en terme de comparaison. Comment vouloir se comparer aux autres alors que nous sommes toutes et tous si différents ? SI toi tu es toute fine, ton ventre est plat, et que le mien est rond, que je suis plus petite que toi, que mon nez n’a pas la même forme, mes yeux pas la même couleur, alors nous sommes juste fondamentalement différent(e)s, pas inférieures ou supérieures.

Si tu suis mon point de vue… Allez oui je t’embarque dans mon point de vue : imagine que nous venons toutes et tous, toutes les créatures, toutes les plantes, toutes les planètes, tout ce qui existe, tout vient de la même source d’énergie. Imagine que cette source d’énergie a un jour eu la volonté de se diviser en une infinité de choses existantes pour expérimenter différentes formes de conscience, toi tu fais partit de cette forme de conscience bien particulière qui est toi. Tout ce que tu ressens et pense est réel puisque c’est ta réalité, même si ce n’est pas réel aux yeux de tout le monde, même si tout le monde ne pense pas comme toi.7f5be1472a3fc66d10257759fcbdb84a.0.jpg
Tu es une partie divine, toi, toi qui lis, comme tous tes semblables, comme tous les animaux, comme toutes les plantes. Chacun produit de l’énergie, chacun a son niveau de conscience. 

Je sais que parfois, quand tu te retrouves dans une foule, dans une grande ville, tu te sens parfois un peu perdu(e) et tu te demandes quelle est ta valeur dans ce monde si peuplé de tes semblables. Tu te demandes quel est le chemin à suivre, pourquoi certaines personnes ont tout ça, pourquoi cette personne a réussit à décrocher ce poste et pas toi.
Tu n’es pas moins bien, tu ne vaux pas moins qu’une autre personne, tu exprimes simplement ta vie différemment à travers ta façon de penser et tes actes.

Devenir consciente de ton pouvoir, consciente de ton libre arbitre, de ton influence sur la matière, change radicalement ta façon de voir les choses et de vivre, d’interpréter et de vivre le bonheur.
Changer ta façon de voir les choses change ta vie entière. Une chose qui auparavant te paraissait terrible, une personne qui te semblait antipathique, pourra te paraitre super sympa derrière ses airs un peu rageuse, grincheuse.

Bodies_

 

Tu reprends doucement confiance en toi et en la vie (et si en plus tu voyages cette confiance va se renforcer énormément), tu sais dire NON, tu sais aussi plus souvent dire oui et profiter de ceux que tu aimes, des choses que tu as vraiment envie de faire.

Comprends bien ce message : tu es différent, tu ne vaux pas moins que quelqu’un d’autre. Quoi que tu fasses, quoi que tu sois. Evidemment sois tout de même conscient de tes actes, des mots que tu dis, cela va de soi.
Nous avons toutes et tous quelque chose d’important à apporter à ce monde, nous sommes le changement.

Il est grand temps de faire tomber ces vieilles croyances qui durent depuis bien longtemps, laisser notre intuition guider nos pas plus que ça, s’écouter, créer de nouveaux métiers avec plus de sens. Plus de sens que tous ces gens qui vont au boulot juste pour gagner de l’argent, qui n’aiment pas forcément ce qu’ils font.
Il est temps de revenir aux bases, en combinant technologie et nature. En combinant médecine moderne et médecine naturelle, car les deux vont parfaitement ensemble.
Il est temps de proposer des lois plus jeunes, plus adaptées, petit à petit.

92957325_o.png

Il est temps de comprendre que nous avons tous besoin les uns des autres, comme cette dame sortant sa poussette du bus avec deux autres personnes, comme ce monsieur bourré à mort dans la rue se faisant aider par un adolescent ayant de la peine de le voir ainsi.

Il est temps d’aimer, de laisser ton ego de côté, de lui faire comprendre qu’il n’a pas à avoir peur sans arrêt, à te grignoter la tête

Il est temps de t’aimer, de prendre soin de toi et des autres, de te sortir les doigts des trous (de nez), de prendre conscience de ce que tu manges, de l’impact que cela a, de repenser aux déchets que tu produis.
Nous sommes tous responsables à 100% de nos vies !

ALORS? ON ATTEND QUOI ?

 

Sara

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s